Guide Achat: Comment choisir un ventilateur processeur ventirad ?

Lorsqu’on monte un nouvel ordinateur, ou qu’on souhaite simplement améliorer un PC existant, on aura parfois besoin d’un bon ventirad. Ce dernier doit ventiler le processeur pour lui permettre de conserver une bonne température et des performances optimales. En effet, de plus en plus de CPU nécessitent un système de ventilation performant. Il doit aussi être plus silencieux qu’un ventilateur lambda d’origine. 

Le marché est plutôt vaste, avec de nombreux fabricants et il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Voici donc quelques conseils pour vous permettre de bien choisir votre ventilateur processeur.

La taille du ventirad

C’est le premier critère de choix, puisque le ventirad doit évidemment pouvoir rentrer dans la caisse de votre ordinateur et il doit être adapté au processeur. Tout dépend donc de votre machine. On trouve des ventirads en 80, 92, 120 et 140 mm de diamètre et il se peut que votre carte mère puisse accepter différentes tailles.

On fera également le choix de la taille selon la pièce que l’on souhaite refroidir et de la place dans le boîtier. Le dissipateur ne doit évidemment pas forcer ou se reposer sur d’autres composants. Il arrive parfois que les barrettes de RAM gênent la mise en place du ventirad, ou que ce dernier nous empêche de booster la mémoire vive. Attention, donc à ne pas partir sur un ventilateur processeur dont les dimensions ne seraient pas adaptées.

 

be quiet pure rock slim test

La compatibilité

Votre ventirad doit être compatible avec la plateforme, que ce soit Intel ou AMD, et bien sûr avec le processeur que vous utilisez. Le socket de la carte mère doit aussi être adapté, même si généralement on trouve souvent une solution pour fixer le dissipateur. Il faut évidemment vérifier le TDP, pour « Thermal Design Power ». C’est une valeur qui s’exprime en Watt et que l’on retrouve sur les fiches techniques du processeur et du ventilateur CPU. Ce TDP exprime la valeur de l’enveloppe thermique, et nous indique alors le système de refroidissement nécessaire pour que la puce ne chauffe pas. Plus le TDP est important, et plus le système de refroidissement devra être performant, c’est aussi simple que ça.

Il faudra quoi qu’il en soit bien vérifier les références de votre équipement, afin de vous tourner vers un ventilateur processeur qui pourra se connecter aussi facilement que possible. Les débutants pensent parfois qu’il suffit d’acheter un ventirad adapté Intel pour que ce dernier soit compatible avec leur plateforme de la même marque, mais ce n’est pas toujours le cas. Soyez donc bien vigilant au moment de passer commande et vérifier correctement la référence de votre carte mère et de votre processeur.

Le débit d’air

C’est évidemment un critère important. Ici, il n’y a pas de secret et le plus chiffre gagne toujours. Le débit d’air s’exprime en CFM pour « Cubic Feet per Minute ». Plus un ventilateur processeur possède un débit important et plus il souffle fort. De ce fait, il refroidit forcément mieux.

En moyenne, les ventirads d’entrée de gamme ou les plus petits modèles, offrent un débit de 30 CFM, alors que les modèles plus chers et plus gros, peuvent pousser jusqu’à 75 CFM. Selon votre machine et sa configuration, vous aurez peut-être besoin d’un ventilateur très puissant, ou à l’inverse, un petit débit peut être suffisant.

Le bruit

Comme pour un marteau-piqueur, une enceinte Bluetooth ou un avion de chasse, le niveau sonore d’un ventirad se définit en décibels. Ici, c’est l’inverse du débit, et le chiffre doit être le plus petit possible pour que le ventilateur soit le plus discret ou silencieux.

Il y a réellement des différences assez importantes d’un constructeur à un autre, et on peut donc trouver des ventilateurs assez bruyants à environ 50 ou 60 décibels, alors que d’autres très silencieux descendent en dessous des 20 décibels. Tout dépend de l’environnement dans lequel vous jouez. Certains ne se posent pas la qualité du bruit, puisqu’ils jouent dans une chambre ou un bureau où ils sont seuls, avec un casque sur les oreilles. D’autres en revanche partagent leur chambre ou jouent dans le salon, et ils souhaitent alors un matériel aussi discret que possible.

On note que la vitesse de rotation, qui s’exprime en tour par minute ou RPM (Rotation per minute), peut avoir une influence sur le bruit que fera le ventilateur. Plus il tournera vite et plus il devrait faire de bruit. En revanche, ce n’est pas parce qu’il tourne très rapidement, qu’il aura forcément un débit d’air plus grand. Tout dépend de la technologie utilisée, du nombre de pales et de leur forme.

 

cooler master hyper tx3 evo pas cher

L’installation

La mise en place d’un ventirad n’est généralement pas très compliquée, mais tout dépend forcément du ventilateur choisi et de la configuration de votre ordinateur. Dans certains cas, le retrait de la carte mère est obligatoire, alors que parfois on pourra installer le ventilateur processeur bien plus facilement.

Pour vous faciliter la vie, vous pouvez choisir un ventirad avec la pâte thermique déjà pré-appliquée sur la base du dissipateur. C’est forcément mieux que d’étaler un peu au hasard de la pâte en tube. Il y aura forcément la bonne quantité et elle sera parfaitement répartie.

Pour le reste, il faudra parfois 8 vis, d’autres fois 4. Le ventilateur se fixera au dissipateur à l’aide de clips, de tiges ou bien de clapets. Dans l’ensemble, vous ne devriez pas avoir beaucoup de mal, en tout cas si vous avez choisi un ventirad aux dimensions adaptées à votre machine. En moyenne, il faut 5 à 20 minutes pour les plus lents, pour monter correctement un ventirad. Si vous avez le moindre doute, alors vous trouverez forcément un tutos explicatif sur internet.

La qualité de fabrication et la durée de vie

Les fabricants proposent de plus en plus des ventirads robustes avec une durée de vie assez incroyable. Si autrefois un ventilateur processeur dépassait rarement les 10 000 heures d’utilisation, soit environ 1 à 2 ans, aujourd’hui ils sont bien plus résistants.En entrée de gamme, on trouve des composant avec 40 000 à 50 000 heures de durée de vie, et en montant en gamme, les fabricants promettent plus de 150 000 heures soit plus de 17 ans d’utilisation non-stop.

Difficile de situer la vérité, puisque les modèles qui viennent de sortir ces dernières années n’ont forcément pas été testé aussi longtemps. Quoi qu’il en soit, le matériel est tout de même de plus en plus solide, et c’est évidemment une très bonne chose.

Bien sûr, la matière y est pour beaucoup. Certains ventilateurs sont en plastique, alors que d’autre sont entièrement en aluminium, voir même en acier. De plus en plus, on trouve des composants intelligent, muni d’un capteur de sécurité qui coupe le ventilateur si un objet étranger, comme un câble, vient gêner son bon fonctionnement. On préserve alors le rotor qui ne s’abîmera pas inutilement.

Le prix

Bien sûr, c’est toujours un critère de choix important. Lorsqu’on monte un ordinateur, il est parfois préférable de mettre 10 ou 20€ de moins sur le ventilateur processeur plutôt que sur la carte mère ou la carte graphique. Quoi qu’il en soit, on trouve désormais d’excellent ventirads à des tarifs vraiment corrects.

Il vous faudra peut-être faire un choix selon votre budget. Dans certaines configurations, un ventilateur silencieux avec un débit plus faible sera la bonne solution, alors que parfois il sera préférable de prendre un ventirad puissant, un peu bruyant mais suffisamment puissant pour refroidir efficacement votre processeur. Dans tous les cas, vous devriez trouver votre bonheur entre 20 et 45 euros.